LE BLOG, UNE CARTE À JOUER POUR BOOSTER LA CONFIANCE EN SOI !

Beaucoup de gens ont envie de bloguer mais hésitent à se lancer, paralysés par un manque de confiance en soi. Et si je me ridiculisais ? Et si je déclenchais un bad buzz ? Et si personne ne venait lire mes articles ? Peut-être avez-vous déjà connu ces peurs…

Tenir un blog est au contraire une excellente manière de booster sa confiance en soi. Pourquoi ? Je vous explique dans cet article !

AVOIR UN BLOG, UN MOYEN DE BOOSTER SA CONFIANCE EN SOI ?

Avec un blog, vous êtes dans l’action

Un des meilleurs moyens de lutter contre un manque de confiance en soi est d’être dans l’action au lieu de rester passif à ruminer ses peurs et ses doutes.

C’est en ne faisant rien qu’on a tendance à se laisser envahir par des pensées négatives et à cogiter sans fin. C’est en restant inactif qu’on est frustré de ne pas oser.

Si vous manquez de confiance en vous, ouvrez ce blog. Commencez à écrire, anonymement si ça vous rassure. Répétez-vous qu’un blog est seulement un blog : votre vie n’est pas en jeu.

Vous allez apprendre à relativiser

Un blog vous apprend à relativiser beaucoup de choses, en particulier vos erreurs, vos baisses de régime voire vos échecs. Et ça peut booster la confiance en soi !

Des erreurs, on en commet forcément. Vous allez par exemple laisser passer une faute d’inattention, faire une phrase qui va être mal interprétée, donner une information qui s’avère inexacte… et figurez-vous que la terre va continuer à tourner !

Quand j’ai commencé à créer des sites web il y a longtemps, j’en étais malade si on me signalait une erreur sur une page. Même sur No Tuxedo, au début, quand je publiais un seul article par semaine au lieu de deux, j’avais l’impression que tout le monde allait m’en vouloir (« Blogueuse persécutée Info Service j’écoute ? »).

En réalité, le monde ne tourne pas autour de votre blog. Certains trouveront ça dommage 😉 Mais dites-vous que les gens ont plein d’autres choses à faire dans leur vie : ils ne se couchent pas en pensant à votre fréquence de publication, en comptabilisant dans un carnet vos fautes de frappe (si quelqu’un se met à le faire, c’est un psychopathe, fuyeeez !)… Avec le temps, vous allez non seulement prendre de la distance avec vos peurs mais aussi tirer des leçons de vos erreurs de jugement.

La réalité est bien moins effrayante que l’imagination

Très souvent, quand on a peur de quelque chose, c’est parce qu’on élabore des scénarios catastrophe ou que l’on fait des interprétations erronées. Par exemple, les gens qui ont la phobie de l’avion vont souvent paniquer au moindre bruit ou à la moindre vibration parce qu’ils s’imaginent que c’est synonyme d’une panne.

Les stages conçus pour aider ces personnes à surmonter leur phobie consistent au contraire à leur expliquer ces bruits, à leur montrer comment fonctionne un avion…. parce que ce savoir concret permet de « casser » les scénarios fantaisistes de leur imagination.

Quand on manque de confiance en soi, c’est un peu le même principe : vous avez peur de ne pas y arriver, que vos articles ne soient pas aussi bien que ceux des autres… à un stade où vous n’avez pas écrit quoi que ce soit !

Si vous ouvrez un blog et échangez avec d’autres blogueurs, vous allez être confronté à la réalité au lieu d’être confronté à vos scénarios imaginaires : vous allez par exemple apprendre qu’il est normal de ne pas avoir de trafic au début, que l’on soit talentueux ou pas ; vous allez apprendre des choses à votre rythme et réaliser à un moment donné que vous en savez beaucoup plus qu’au départ (y compris sur vous-même) et que l’expérience a au moins le mérite de vous faire progresser.

Vous avez le contrôle

Tenir un blog peut sembler effrayant car après tout, c’est une prise de parole publique. Mais en réfléchissant, vous allez voir que ce n’est pas si horrible :

  • Vous n’êtes pas lâché dans la nature en solo : il existe des plateformes réunissant des blogueurs comme Hellocoton ; il existe des groupes Facebook qui permettent aux blogueurs d’échanger sur les problématiques qu’ils rencontrent, comme Le café des blogueuses. Ça peut vous aider à dédramatiser certaines situations et à profiter des conseils d’autres personnes.
  • Vous pouvez vous renseigner sur les aspects qui vous font peur : on a souvent moins peur de ce qu’on connaît. Lire, se documenter peut aider à dépasser ses peurs.
  • Vous pouvez réfléchir avant de publier : un blog n’est pas une émission de télé en direct. Pas de risque de « gros blanc gênant », de perdre ses moyens, de paniquer devant l’imprévu… Vous pouvez prendre le temps d’écrire, de choisir les bons mots.

Beaucoup de blogueurs confient que dans la vraie vie, ils sont bien plus timides que sur leur blog… et je suis convaincue que le blog peut vous libérer de nombreuses peurs.

L’habitude rassure et donne confiance en soi

Bloguer, c’est se retrouver dans une situation qui n’est pas familière. Quand on manque de confiance en soi, ça peut être déstabilisant. Mais réfléchissez à votre vie : il y a sûrement des situations qui vous faisaient peur au départ et à force d’y être confronté, vous avez fini par les trouver banales. Par exemple, beaucoup de gens sont très stressés quand ils se retrouvent derrière un volant pour la première fois et au bout de quelques mois ou années de conduite, cette peur leur paraît insignifiante.

C’est pareil quand on commence à bloguer. Je me souviens de mes premiers articles : je les relisais sans fin avant de cliquer sur le bouton « Planifier », par peur de laisser passer une erreur. Aujourd’hui, j’effectue toujours une relecture mais je ne ressens plus aucun stress en planifiant l’article.

En tenant un blog, vous allez gagner en confiance sans même vous en rendre compte parce que certaines actions vont finir par vous paraître naturelles.

Le blogging peut vous aider de bien des manières

1) Accepter des imperfections : « [Je suis] toujours paumée mais je me sens moins seule en remarquant que mes failles sont, pour certaines, les vôtres aussi », écrit par exemple Une Chic Fille à ses lecteurs.

2) Accepter son corps : « J’ai commencé ce blog quand j’avais 16 ans », écrit cette blogueuse, se décrivant comme « bourrée de complexes ». « Ce blog m’a aidée, beaucoup. J’ai découvert un moyen d’expression différent, c’était plus facile pour moi de m’exprimer sans voir la réaction des gens ».

3) Préserver l’estime de soi quand on traverse une période difficile : surmonter une période de chômage, de dépression (« Durant ma grossesse et pendant les premiers mois de ma fille, j’ai eu beaucoup de mal à exprimer le mal-être que je ressentais, le blog m’a aidée à dilapider toute la douleur que j’avais en moi » écrit Eniraa), sortir de la solitude…

4) S’affirmer : « Avant, […] j’étais constamment obsédée par la peur d’être transparente », écrit par exemple Typhaine. « J’avais toujours l’impression de déranger la terre entière si je m’exprimais ». Elle explique que son blog l’a aidée à s’affranchir des subterfuges auxquels elle avait recours pour se faire remarquer.

Grâce à un blog, vous pourrez aussi acquérir de nouvelles compétences, avoir sous les yeux une preuve de votre évolution, apprendre à structurer votre réflexion et à être plus convaincant. Pourquoi s’en priver ?

Bien sûr, il serait faux de dire que tout est facile. Personne n’est à l’abri de recevoir une critique qui fait plus mal que les autres, d’essuyer une déconvenue plus douloureuse… mais le blog est une aventure de développement personnel unique, qui peut vous aider à vous dépasser.

Votre blog vous aide-t-il à dépasser certaines peurs ? Avez-vous le sentiment qu’il vous a fait évoluer ?
De Marlène Vie de blogueur que je suis régulièrement https://www.notuxedo.com