BLOG ET SITE E-COMMERCE : VOILÀ POURQUOI TOUT LE MONDE S’Y MET

On lit aujourd’hui beaucoup de conseils pour apprendre à bien bloguer, à gagner du trafic, à avoir un blog qui marche… et c’est une tendance qui fait rugir certains blogueurs amateurs ! Pourquoi vouloir élaborer des stratégies là où le blogging est une démarche de partage ?

En réalité, aujourd’hui, créer un blog est sorti de la sphère amateur et concerne aussi beaucoup de professionnels : des indépendants, des entreprises de services et des sites e-commerce… Pourquoi le blogging remporte-t-il un tel succès ? Quel est l’intérêt pour un site e-commerce d’avoir un blog ? Pourquoi certains blogueurs décident-ils à l’inverse de se lancer dans le e-commerce ? Quelques pistes de réflexion dans cet article !

1. Le blog, un univers à part entière sur un site e-commerce

Quand on veut lancer une boutique en ligne aujourd’hui, les possibilités ne manquent pas pour concevoir un site performant. Il existe différentes solutions e-commerce, des plus connues (comme Prestashop et Magento) à des plateformes conçues entièrement sur mesure. Elles offrent beaucoup de possibilités pour mettre en valeur des produits et créer une expérience d’achat qualitative pour les visiteurs… mais souvent, on veut aller plus loin. Posséder un espace pour s’exprimer autrement.

Sur un site e-commerce, on ne veut pas inonder le visiteur d’informations afin de ne pas le distraire de son objectif final : acheter le produit. Beaucoup de grandes marques minimisent le texte visible sur la page pour faire ressortir les photos du produit et le bouton « Ajouter au panier ». Exemple ici avec Zalando :

DESIGN ET EXPÉRIENCE D’ACHAT – ZALANDO

C’est là que le blog entre en jeu. Il permet de publier des contenus longs sans crainte que ça détourne les internautes d’un achat. Il offre une opportunité unique de donner des conseils, de montrer son expertise et son savoir-faire, d’humaniser aussi le contact avec la marque pour transformer un simple achat en ligne en une véritable expérience comme si on se rendait dans une boutique physique.

Certaines solutions e-commerce prévoient la possibilité d’avoir un blog (c’est le cas de Magento, qu’utilise par exemple la marque Christian Louboutin)… et si ce n’est pas le cas, il est très facile de jumeler un site e-commerce à un blog WordPress. Parmi les marques très connues qui ont fait ce choix, on peut citer Sarenza dont le blog « Les Perchées » est sous WordPress, ou encore Maisons du Monde.

2. Cibler ceux qui ne savent pas qu’ils ont besoin de vous

Aujourd’hui, on n’évolue plus dans un monde où une marque peut se contenter de faire la pub de ses produits (« Il est frais, mon poisson, il est frais »). Le marketing digital a une approche beaucoup plus fine, qui part du principe que tous les internautes n’en sont pas au même stade dans leur processus de décision avant un achat.

Il y a d’abord des gens qui s’aperçoivent qu’ils ont un problème ou un besoin… et qui vont essayer de le qualifier de manière plus précise. C’est l’étape de la prise de conscience. Par exemple, Marie a des amis qui lui proposent d’aller faire des randonnées au Canada en plein hiver. Elle va donc commencer à se renseigner sur ce que ça implique : quel temps fait-il au Canada en hiver ? Quels vêtements prévoir pour une randonnée ?

Ensuite, il y a l’étape où l’internaute est capable de décrire son problème ou son besoin précis et où il va chercher toutes les solutions qui s’offrent à lui pour y répondre. Par exemple, Marie sait que les chaussures qu’elle possède dans son placard ne conviennent pas à son voyage au Canada. Mais comment faire ? Opter pour des après-ski ? Des chaussures « techniques » ? Empiler les paires de chaussettes ? Y a-t-il des matières à privilégier ?

Enfin, vient l’étape de la prise de décision. Marie a identifié qu’il lui fallait des chaussures chaudes et étanches, elle va donc lister les marques qui proposent ce type de modèle et commencer à comparer les prix, les caractéristiques, etc.

L’objectif d’un site e-commerce est de proposer des contenus pertinents pour chacun des stades de ce processus de décision. Les fiches produits ne parlent qu’à ceux qui sont à l’étape de la prise de décision… alors qu’un blog peut vous aider à toucher ceux qui ne savent pas (encore) qu’ils ont besoin de vous !

Le site de chaussures, par exemple, pourrait proposer des articles sur les dangers du froid pour les pieds, sur l’importance d’un bon maintien de la cheville quand on fait de la randonnée, sur la façon dont on peut se protéger de la neige quand on part dans un pays froid comme le Canada… Tous ces sujets pourraient parler à un internaute comme Marie, au stade où elle ne sait même pas qu’elle va devoir s’acheter des chaussures !

« Le contenu remarquable ne traite pas de VOTRE business ou de VOTRE produit, il traite de vos clients potentiels ; des problèmes qu’ils ont et des réponses qu’ils recherchent » (Hubspot)

Ça n’empêche pas de mettre un lien vers des produits pertinents du site e-commerce dans les articles de blog mais l’objectif premier est de proposer un contenu utile, qui ne soit pas ouvertement commercial, ce qui permet de cibler un public plus large.

LE BLOG, UN OUTIL QUALITATIF POUR ÉLARGIR SON PUBLIC ?

3. Gagner du trafic et développer son référencement

Un blog peut devenir un très gros axe de développement de trafic.

D’abord, il permet de poster des contenus longs, riches en mots-clés pertinents par rapport à l’activité du site… et les moteurs de recherche ont tendance à apprécier ces contenus longs. Une étude réalisée par le site Backlinkomontrait ainsi que la longueur moyenne des contenus présents en première page de Google était de 1890 mots et que les contenus longs obtenaient des performances significativement meilleures que les contenus plus courts. Or, difficile d’imaginer une fiche produit aussi longue ! Alors que sur un blog, il est tout à fait possible de proposer des articles très documentés.

Ensuite, un blog peut être mis à jour de manière très régulière. Ça renvoie aux moteurs de recherche le signal d’un site actif et là aussi, ça a un impact très positif sur le trafic : une étude Hubspot de 2015 a montré qu’une entreprise qui bloguait plus de 11 fois par mois avait entre 3 et 4 fois plus de trafic qu’une entreprise qui bloguait moins de 5 fois par mois, ce que soit en B2B ou en B2C.

Le blog peut aussi jouer un grand rôle pour aider les moteurs de recherche et les visiteurs à circuler sur le site e-commerce. Il peut mettre en relief certains produits ou certaines catégories et contribuer ainsi à l’amélioration du maillage interne du site.

Le blog est également un excellent levier pour faire du netlinking : une personne peut facilement partager un article intéressant sur ses réseaux sociaux là où il est plus rare de partager une fiche produit ! Les contenus de votre blog peuvent donc vous permettre d’obtenir des liens dans une perspective de référencement mais aussi de générer du trafic qualifié grâce à ces partages.

4. Établir une relation de confiance à travers un blog

Je reçois régulièrement des propositions de missions via mon blog… alors que je suis salariée 🙂 Installer WordPress, donner des conseils en référencement, on me contacte pour toutes sortes de (bonnes) raisons. Pourquoi ? Parce qu’à travers un blog, on révèle énormément de choses sur son sérieux et sa connaissance d’un sujet

Pour un site e-commerce, le blog peut être un moyen de mettre en avant son éthique et sa connaissance d’un domaine.

Beaucoup de professionnels ont peur de ne pas savoir quoi écrire… alors que la matière est souvent à portée de main ! Il suffit, par exemple, que le service client prenne l’habitude de noter les questions que posent les clients et futurs clients, ce qui permet d’apporter la réponse dans un post de blog.

Si je tape par exemple la question « Que choisir : piscine coque ou piscine béton » sur Google, il y a parmi les premiers résultats un fabricant de piscines coque. Au premier abord, on pourrait se dire « Pourquoi parle-t-il des piscines en béton alors qu’il vend des piscines coque, est-ce qu’il ne risque pas de faire fuir les internautes ? ». Sauf qu’en réalité, le fait de prendre la parole sur le sujet peut être perçu comme une preuve de transparence.

5. Un blog offre un bon retour sur investissement

Un blog n’est pas gratuit pour un professionnel : il exige un travail de de recherche, de rédaction et d’animation qui demande du temps. Derrière, il y a soit un poste dédié (rédacteur web, chef de projet marketing), soit un entrepreneur qui prend de son temps pour écrire…

Mais par comparaison avec d’autres leviers comme le paid search, le blogging a l’avantage d’offrir un très bon retour sur investissement dans le temps. Si les sujets de blog sont pérennes et bien choisis, ils peuvent continuer à générer du trafic pendant des années, contrairement à une campagne AdWords certes efficace mais dont les effets s’arrêtent dès qu’on stoppe ses investissements.

Bien sûr, pour avoir un retour sur investissement, il faut être capable de convertir le trafic généré en ventes, que ce soit en glissant quelques liens vers les produits ou indirectement, en développant la notoriété de la marque.

Quand les blogs deviennent des sites e-commerce

Avoir un blog est un levier de développement pour un site e-commerce… mais l’inverse peut aussi se produire ! Certains blogs ont donné naissance à des boutiques en ligne et c’est leur notoriété qui a permis à ces sites e-commerce de se lancer.

Chiara Ferragni avec The Blonde Salad (qui utilise la solution e-commerce Magento), Garance Doré et son « Atelier Doré » (sous WordPress), Natacha Birds et sa jolie boutique « Les Filles A » (sous Prestashop), Stéphanie Zwicky et sa « Zwicky Factory » (sous WordPress)…

Ça pose une question de stratégie intéressante à laquelle tous les blogueurs ne répondent pas de la même manière : faut-il créer sa boutique en ligne sur un nom de domaine distinct ou garder blog et boutique sur le même domaine ?

En matière de référencement, réunir blog et boutique sur le même domaine est clairement la solution la plus adaptée. Mais quand la boutique s’inscrit dans une dynamique différente de celle du blog… ou que l’on veut conserver le caractère « amateur » du blog, le choix d’une boutique séparée peut trouver une justification.

Quoi qu’il en soit, c’est bien la preuve que la blogosphère n’a plus de définition unique et qu’elle couvre aujourd’hui une grande diversité de parcours et d’expériences !

De Marlène Vie de blogueur que je suis régulièrement https://www.notuxedo.com